Garantir la santé et la sécurité de vos collaborateurs est une mission essentielle, alors prenons quelques minutes pour faire le point sur les Risques Psychosociaux. Ces risques qui n’épargnent aucun secteur d’activité et qui, comme l’impose la règlementation, doivent être pris en compte au même titre que les autres risques professionnels. 

Qu’entend-on par Risques Psychosociaux ? 

D’après travail-emploi.gouv.fr « les risques psychosociaux sont définis comme un risque pour la santé physique et mentale des travailleurs. Leurs causes sont à rechercher à la fois dans les conditions d’emploi, les facteurs liés à l’organisation du travail et les relations de travail ». 

Ils ont été identifiés et définis en France dans les années 2000 et sont définis par la Loi et par les Intuitions de Santé.   

Ils correspondent à des situations de travail où sont présents (combinés ou non) :  

  • Du stress (déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face) 
  • Des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés (harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes) 
  • Des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…) 

L’exposition à ces situations de travail peuvent avoir de graves conséquences sur la santé des salariés. 

Mais alors comment les caractériser ? Quels en sont les symptômes ?  

Troubles de la concentration, du sommeil, irritabilité, nervosité, fatigue importante, palpitations sont des symptômes liés aux RPS qui peuvent entrainer maladies cardio-vasculaires, troubles musculosquelettiques, anxio-dépressifs, épuisement professionnel voire même suicide 

Les RPS ont également un impact sur l’image de marque de l’entreprise mais également sur son bon fonctionnement : absentéisme, turnover, dégradation de l’ambiance de travail, productivité en baisse, recrudescence des conflits, des violences au travail et des accidents de travail.  

Quelques exemples de mesures de prévention  : 

Le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP) peut jouer un rôle essentiel dans la prévention des RPS. C’est un document clé en matière de gestion de la santé et de la sécurité au travail qui exige des employeurs qu’ils identifient les éventuels RPS présents dans leur entreprise, évaluent leur gravité/fréquence et qu’ils prennent des mesures préventives concrètes (sensibilisation des salariés, formation des Managers, réorganisation du travail, instauration de politiques anti-harcèlement…). En intégrant ces actions dans le DUERP, l’entreprise s’engage formellement à lutter contre les RPS. 

La Charte de Droit à la Déconnexion s’inscrit désormais dans les accords et les contrats de travail de certaines entreprises, conscientes des risques liés à la « surconnexion » et au déséquilibre des temps de vie professionnels et personnels, pouvant alors entrainer des RPS. 

Les Cours de Sophrologie apportent des outils aux salariés afin qu’ils se sentent mieux dans leur activité professionnelle et plus productifs. Cette mesure préventive a déjà fait ses preuves et permet :  

  • Une meilleure cohésion d’équipe (une équipe soudée est plus efficace, travaillera dans une meilleure ambiance et augmentera sa productivité) 
  • La diminution des TMS (la sophrologie aide les salariés à savoir gérer leur stress, retrouver la confiance en soi, changer ses comportements négatifs, stimuler l’état positif) 
  • La réduction des accidents du travail. 

Les facteurs de réussite :  

Exposé au premier plan face aux risques professionnels et notamment aux RPS, la formation et l’accompagnement du Manager concourent à l’amélioration de la prévention, faisant de celui-ci un « acteur de santé ».  

Ainsi, l’engagement de la Direction dans la mise en place de mesures de prévention et l’implication des salariés dans la réalisation d’actions sont primordiales pour lutter contre les RPS.  

En conclusion, n’oublions pas de prendre soin de nous et de notre environnement professionnel ! 

Le sujet vous parle et vous questionne ? N’hésitez pas à nous contacter pour un diagnostic RPS. Nous pourrons ensuite vous accompagner dans la mise en place de mesures préventives.